Actualités


mardi 20 mars 2012

Patronymes aubiérois - 1358


Noms de famille et Onomastique

A partir des textes dont nous disposons, issus des Archives nationales, départementales ou communales, nous allons vous présenter les noms de famille des Aubiérois qui y sont cités, entre 1358 et 1770 environ.
Nous abordons succinctement l’onomastique, science des noms propres, afin de vous éclairer sur certains patronymes ou matronymes de vos familles aubiéroises.

1358

Le premier document, en provenance des archives nationales et qui nous révèle des noms, est :
« L'état du revenu des gens d'église et des nobles et nombre de feux des paroisses de la prévôté de Montferrand en Auvergne »

Voir ce document : la paroisse d'Aubière en 1357

Dans ce document, nous avons une liste des chefs de foyers. C’est la première apparition des patronymes et matronymes aubiérois !
Le texte original est en latin, les prénoms sont donc latinisés (Geraldus pour Gérald, Stephanus pour Etienne…) ; quant aux noms de famille, certains ont des formes que l’on ne connaît plus aujourd’hui (par exemple : de Gironda, aujourd’hui Dégironde ; Dalprat, aujourd’hui Duprat ; Mazenc, aujourd’hui Mazen ; Pinhola, aujourd’hui Pignol ; etc.). La plupart des « y » contenus dans ces noms, surtout dans les finales, sont le résultat d’une mode de cette époque.
Nous nous contentons de vous donner la liste des noms de famille dans l’ordre alphabétique ; nous donnons, quand cela est possible, la signification et/ou l’étymologie d’après Marie-Thérèse Morlet, spécialiste en onomastique, et autres (Albert Dauzat, …) :

Amit : variation de Ami ou Amy, ancien nom de baptême, issu du latin amicus.
Arselh
Astorgue : on trouve aussi Astorg. Ancien nom de baptême Eustorgius (du grec Eustorgios : celui qui aime bien).
Babel : forme redoublée d’(Isa)bel, forme populaire d’Isabelle.
Balgoyro
Barbucheyr
Bayle : Bail, Baile. Nom de dignité (bailly) ou de dignitaire de confrérie (baile).
Bergoynh : déformation de Bergogne (Bourgogne), de Bergoing (bourguignon) dont Bargoin et Bergougnan sont des variations.
Boiteyr : déformation de Boitier, dérivé de l’ancien Boete, boite, petit coffre à couvercle. Bohatier en est une déformation.
Bourcheyr : c’est la première forme trouvée du patronyme Bourcheix. Ce dernier se décline sous plusieurs formes au cours des siècles, comme nous le verrons dans les pages suivantes (à suivre en cliquant sur les années au bas de cette page). Selon les graphies, deux ou trois significations apparaissent. Toutes les graphies, pour la finale, se prononcent [Bour, Borra, Boura] ché.
Brunel : dérivé de brun, sobriquet qui a désigné une personne brune de cheveux.
Chalvet : dérivé de Chalve qui est une variation de Chauve. On trouve aussi Chauvet.
Chambailh : comme Chambal, forme de l’ancien français Chambau, jambière.
Chapus : forme régionale qui a désigné, en ancien français et en occitan, un charpentier.
Codureyra : forme altérée locale de Couderc ou Coudert. Nom topographique de lieu-dit une prairie, une clairière ou un pré communal.
dal Forn : variation de Delfour qui est une variation de Dufour, l’homme préposé au four banal, fournier puis boulanger.
Dalprat : Delprat, variation de Duprat, Dupré. Désigne le surnom du possesseur d’un pré.
Daltorn : Dutour, l’homme du tour, le tourneur.
Dalvernet : variation régionale de  Duverne, « du verne », ou Duvergne, le verne ou le vergne étant un aulne.
de Chantoent : nom de localité d’origine. Dans le Puy-de-Dôme, Chantoing, abbaye près de Clermont-Ferrand.
de Gironda : deviendra Degironde, originaire de Gironde. L’accent sur le premier e s’est imposé : Dégironde.
de la Noyssat
de Lespina : de Lespinas ou Lespinasse. Nom de localité d’origine.
de Lussa : de Lussat, nom de localité d’origine.
Domenel (voir Dumenel en 1496)
Enartat
Enenty
Guauchat
Janaldana
Johanni : avec Johannet ou Joannet, hypocoristique de Johan ou Joan qui sont des formes régionales de l’ancien Jehan devenu Jean.
Jucglar : variation régionale de Jouglar, forme méridionale de jongleur.
Karias : il évoluera en Carias ou Carrias. Dérivé de Carrier, nom de métier (tailleur de pierres, ou, dans le Midi, fabricant de chars).
lo Gay : variation régionale de le Gay, le Gai ou Legay, Leguay. De Gay qui est une variation de Gai, de bonne humeur.
Malet : ou Mallet. De Malle qui a dû désigner le cheval de poste et par extension celui qui le conduit.
Maliarta
Marti : forme dialectale de Martin.
Mazenc : première forme de Mazen ou Mazin. Dans sa première graphie, Mazenc, c’est un nom de localité d’origine (Drôme). Dans ses graphies plus récentes, Mazen, Mazin ou Masin, c’est un diminutif de mas et désigne le tenancier du mas.
Mecge : évoluera en Mège, médecin dans le Midi.
Molhoro
Molner, Molnera : l’exemple type du patronyme et de son matronyme. On trouve les deux à Aubière en 1358. Du latin médiéval molinarius, meunier.
Padarnal
Peychayre : déformation de Peschaire, pêcheur.
Pinhola : forme ancienne de Pignol. Dans la langue auvergnate, le h qui suit une consonne la « mouille » ; dans le cas présent, on prononce pignola.
Portarent
Quoquart : variation régionale de Coquard, dérivé de Coq, sobriquet d’un homme beau parleur, vaniteux et prétentieux.
Rotger : forme régional du nom d’origine germanique Roger. On le retrouvera sous ses formes régionales Rogier ou Rougier.
Salso : pourrait représenter un dérivé de salsa, sauce, surnom de cuisinier.
Sauzet : dérivé de Sauze, qui est la forme occitane de saule.
Seures
Talhander : variation de Taillandier, artisan qui fait toutes sortes d’outils tranchants. On le trouvera sous la forme Tailhandier.
Ternhat
Turet : variation de Thuret, hypocoristique avec aphérèse de la syllabe initiale du nom de baptême Arthur.
Vendom
Veyrieyr : variation de Verrier, fabricant de verre ou peintre sur vitraux.


Pour consulter les autres listes, cliquez sur les dates ci-dessous :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire