Actualités


vendredi 16 mai 2014

Rue des Foisses



Histoire des rues d’Aubière

La rue des Foisses

Les Foisses sont un vaste terroir, plus ou moins pentu, confiné à l'ouest par le terroir de Champvoisin et le bourg d'Aubière, au nord par les Cézeaux et les Landais, au sud par les terroirs de la Treille, de la Bordeneau, de Laschamp, de la Tronchère et de la Ganne, et enfin à l'est par l'ancienne Nationale 9, aujourd'hui avenue de la Margeride. On parle de Foisses et de Petites Foisses.

Le terroir des Foisses sur le cadastre de 1831
Vous remarquez le chemin des petites Foesses (Rue Roche-Genès)
et le chemin des Foesses (Rue des Foisses prolongée par l'avenue Roger-Maerte)
(Archives départementales du Puy-de-Dôme)

La rue des Foisses s'étendait autrefois de la rue Pasteur à l'avenue de la Margeride, aujourd'hui, elle se limite à la portion allant de la rue Pasteur au cimetière ; elle est prolongée par l'avenue Roger-Maerte. Appellations anciennes : las Foissas, las Foessas ou les Foesses. En Auvergne, le A évoluant en O, il doit s'agir de l'occitan "faissa" (faïsse, faisso), du latin "fascia" signifiant "ceinture, bande de terre, intervalle laissé entre deux rangées, plate-bande de jardinage, sole de terrain, langue de terre étroite, ou enfin une bande de terre soutenue par un mur". Cela peut être une murette pour retenir la terre entre deux bandes. Faïsses : terrasses de cultures.
Dans les années 1935-1938, elle a failli s’appeler rue Égalité !

Autre vue de la rue des Foisses

Autrefois, sa partie basse, au sud, sujette à l’inondation, était vouée à la culture céréalière ; plus haut et au nord, vignes et vergers s’accrochaient à la pente caillouteuse. Aujourd’hui, c’est un territoire entièrement construit.

© Cercle Généalogique et Historique d'Aubière (P.B.)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire