Actualités


mardi 27 mai 2014

Louis Chabozy, mort pour la Patrie

Louis Chabozy est né le 22 mars 1890 à Aubière. Fils d’Adolphe et de Louise Pascal, il se marie, le 30 novembre 1911 à Clermont-Ferrand, à Julie Berger.
Blessé le 11 septembre 1914, il est évacué sur l’hôpital de Cabourg en Normandie. Il décèdera le lendemain des suites de ses blessures.


C’est la confusion la plus totale à la mairie d’Aubière à la réception de plusieurs télégrammes contradictoires, le 14 septembre 1914. On annonce d’abord que Martin Chabozy, malade, est hospitalisé à Cabourg, puis que le même Martin Chabozy est décédé à l’hôpital militaire de Cabourg. Un troisième télégramme signale l’erreur et annonce la mort de Louis Chabozy !

Fiche de Louis Chabozy
(Site Mémoire des Hommes)

Télégramme annonçant la mort de Louis Chabozy
(Archives communales d'Aubière)

Une lettre du 13 septembre 1914, à l’entête de la Croix rouge française – Union des femmes de France – L’administrateur de l’hôpital auxiliaire de Cabourg écrit au Maire d’Aubière :
Monsieur le Maire, j’ai l’honneur de vous adresser ci-joint l’extrait mortuaire de Martin Louis Chabozy, soldat du 298ème d’Infanterie, décédé le 12 septembre à 17 h ½.
Cet extrait devra conformément à l’article 98 du C.C. être inscrit sur les registres de la commune que vous administrez et où le décédé était domicilié. Dès que cette formalité aura été remplie, je vous prierai de vouloir bien, après avoir complété et signé la déclaration ci-dessous (1), renvoyer la présente au bureau de comptabilité et de renseignements de la troisième Armée de Rouen.
Je vous prie de vouloir bien également informer la famille de ce militaire avec tous les ménagements possibles du malheur qui vient de la frapper et de lui faire connaître en même temps, que les objets et valeurs composant la succession de ce militaire lui seront envoyés par les soins du bureau de comptabilité et de renseignements dès que le certificat d’hérédité aura été rempli et sera parvenu au chef du dit bureau.
Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes sentiments de haute considération. Signé l’Administrateur (illisible).
(1) – Le maire de la comme de (en blanc) certifie que l’acte de décès du militaire désigné ci-dessus a été inscrit ce jour sur les registres des actes de l’état civil de la dite commune sous le numéro (en blanc).

Inventaire des effets de Louis Chabozy
(Archives communales d'Aubière)

Certificat d'hérédité de Louis Chabozy (copie)
(Archives communales d'Aubière)

Sources : Mémoire des Hommes et Archives communales d’Aubière

© Cercle Généalogique et Historique d'Aubière (P.B.)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire