Actualités


lundi 21 mai 2012

Patronymes aubiérois – 1507-1509


Noms de famille et Onomastique

A partir des textes dont nous disposons, issus des Archives nationales, départementales ou communales, nous allons vous présenter les noms de famille des Aubiérois qui y sont cités, entre 1358 et 1770 environ.
Nous abordons succinctement l’onomastique, science des noms propres, afin de vous éclairer sur certains patronymes ou matronymes de vos familles aubiéroises.

1507

Grâce aux terriers anciens, tel que le terrier latin de 1460 ou celui de Cousserand, réalisé entre 1507 et 1528, nous découvrons l’existence de personnages aubiérois. En 1507, un seul patronyme est cité :

Dumoulin : Tout comme Moulin, il désigne le meunier. On trouve aussi Dumolin.


1509

Deux documents de 1509 nous donnent des patronymes aubiérois.
Le premier n’a pas de date précise mais le texte nous indique qu’il a été rédigé entre le 18 août 1508 et 8 juin 1509 (Les prés de Béaude, Archives communales de Clermont-Ferrand – FF.41). On peut retrouver de larges extraits ici.
Voici les patronymes cités :

Aubeny : comme Auby ou Oby, dérivé d’Aubin, forme populaire d’Albin, du latin Albinus dont la racine albus signifie blanc. On trouve aussi Obeni ou Obeny.
Bourgeois : désigne le citoyen des villes.
Cordier : nom de métier, fabricant de cordes.
Couty : représente Coutil, surnom probable de marchand.
Esclarzit : déformation d’Esclavy, qui est une variation d’escavi, échevin. On retrouve d’ailleurs plus tard ce patronyme sous la forme Esclavy.
Lafont : désigne une fontaine dans la moitié sud de la France.
Legay : variation régionale de le Gay, le Gai, Leguay. De Gay qui est une variation de Gai, de bonne humeur.
Merlin : ancien de nom de baptême, du nom du personnage des romans bretons : Merlin l’Enchanteur, qui est une altération de Myrddhin, prophète et sorcier gallois.
Mosnier : forme altérée de Monier. 1- nom de métier, forme ancienne de monnayeur. 2- forme dialectale de meunier.
Oby : ou Auby, de Aubin, qui vient d’Albinus, surnom romain, dérivé de l’adjectif albus, blanc. On trouve aussi Obi.
Perol : nom de localité d’origine, Pérol (Cantal, Puy-de-Dôme).
Rancon : de Rançon.
Roddier : dérivé de rode, du latin rota, roue. Surnom d’un charron. On trouve aussi Roudier, Rodier ou Roudeix (voir la Place du Roudet).
Solier : de Soler, du latin solarium, étage exposé au soleil.
Thévenon : dérivé d’Etienne.


Le second document est une sentence du baillage de Montferrand rendue par Jehan Pradal, licencié en chacun droit, conseiller et avocat du Roi audit baillage, en l’absence du lieutenant général et particulier dudit siège. Elle est datée du 18 février 1509.

Résumé manuscrit du 18ème siècle
de la Sentence de 1509
(Archives communales d'Aubière)

Voici un extrait du résumé de la sentence :
« Entre Etienne Rancon et Pierre Desgironde auxquels se sont adjoints Jehan Bourrachier drevo, Pierre Juge, Durand Querelet, Antoine Morel, Michel Obby, Jacques Roddier, Jehan Redon, Jehan Moliner, Robert Bonnabri, Antoine Bonnabri, Simon Martin, Antoine Rodier, Pierre Macheniat, Jehan Luce, Antoine Dutour, Pierre Chatagnier, Gilbert Lance, Pierre Legay, Gilbert Bonnet, Jehan Parrot, Jehan Aureilhe, Etienne Taillandier le vieux, Jehan Desgironde Penchon, Michel Solier, Jehan Bourrachier, Antoine Feulhade et Etienne Taillandier, tous habitants du lieu d’Aubière
et dame Gabrielle d’Aubière, dame du lieu (1)… »

Ce texte manuscrit, d’une écriture du 18ème siècle, accompagne le texte de la sentence de 1509 (Archives communales d’Aubière). C’est la transcription résumée du document original.


Note :
(1) – Gabrielle d’Aubière : il s’agit de Gabrielle Dalmas, dame d’Aubière et de Peyrols, veuve depuis 1497 de Charles de Montmorin.


Voici les patronymes cités dans la sentence :

Aureilhe : Variation de Oreille, sobriquet d’un homme aux grandes oreilles.
Bonnabri : on trouve aussi Bonnabry ou Bonabric, bon abri, nom topographique.
Bonnet : représente le nom latin Bonitus, dérivé de bonus, popularisé par saint Bonnet, évêque de Clermont au VIIème siècle) ; ou bien le porteur d’une certaine sorte de coiffure.
Bourrachier : Voir 1496
Chatagnier : chastagnier, châtaignier, nom d’arbre caractéristique de la propriété.
Desgironde : originaire de Gironde. L’accent sur le premier e s’imposera par la suite : Dégironde.
Dutour : l’homme du tour, le tourneur.
Feulhade : variation de feuillade, équivalent occitan de feuillée.
Juge : sobriquet plus qu’un nom de profession.
Lance : Sobriquet qui désignait le porteur de lance.
Legay : de Gay qui est une variation de Gai, de bonne humeur.
Macheniat : dérivé de mâcher.
Martin : nom de baptême.
Moliner : ou molinier, nom de métier, meunier.
Morel : dérivé de More ou Maure, sobriquet de celui qui est brun de peau comme un Maure.
Obby : ou Auby, de Aubin, qui vient d’Albinus, surnom romain, dérivé de l’adjectif albus, blanc. On trouve aussi Oby ou Obi.
Parrot : issu du terme préroman perr, bélier. Peut être aussi un nom de localité d’origine : village de Parrot, commune de Saint-Pardoux dans le Puy-de-Dôme.
Querelet : variation de l’occitan querela, sobriquet d’un homme peu sociable qui cherche querelle.
Rancon : de Rançon.
Redon : rond en occitan. Sobriquet d’un homme rond.
Roddier ou Rodier : dérivé de rode, du latin rota, roue. Surnom d’un charron. On trouve aussi Roudier.
Solier : de Soler, du latin solarium, étage exposé au soleil.
Taillandier : artisan qui fait toutes sortes d’outils tranchants. On le trouvera sous la forme Tailhandier.


© Cercle généalogique et historique d’Aubière


Pour consulter les autres listes, cliquez sur les dates ci-dessous :




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire