Actualités


vendredi 25 mai 2012

Filiation Turgon - Deffarges [1/2]



Il s’agit d’établir la filiation du couple Gilbert Turgon x Charlotte Deffarges, marié le 8 février 1678 en l’église d’Aubière. Nous n’avons pas connaissance d’un contrat de mariage. Par contre, comme nous allons le voir, nous avons tous les éléments pour assurer leur ascendance.

Mariage Turgon-Deffarges du 8 février 1678
(BMS Aubière - A.D. 63)

Charlotte DEFFARGES :
Examinons d’abord l’acte des BMS d’Aubière du 8 février 1678. Les témoins sont Gilbert Deffarges, procureur, et Guillaume Chatanier. Le second témoin, chirurgien de son état, est habitant de Clermont. Nous le connaissons bien. Sa présence à ce mariage témoigne d’un niveau social correspondant à la petite bourgeoisie (artisans, petits commerces, notaires, procureurs…) ; son père était chirurgien, son grand-père procureur à la cour des aides et baillage de Montferrand.
Le premier témoin est par tradition un proche parent de l’un des mariés (père, oncle, frère) ; ici, c’est un proche de la mariée, puisqu’il porte le même nom.
Ce sont encore les BMS d’Aubière qui vont nous apporter des précisions : 12 août 1659, baptême de Françoise Charlotte Deffarges, fille de Gilbert et de Marie Mosnier ; parrain : noble François de Bard, écuyer ; marraine : demoiselle Charlotte Baurosier, fille à M. François. Le parrain est bien identifié, appartenant à une vieille famille de Chanonat : une de ses sœurs est alliée à la famille Gueyton, autre vieille famille originaire de Chanonat, dans laquelle se succèdent notaires et procureurs. On ne sort pas du même milieu…
Intéressons-nous au couple Gilbert Deffarges/Marie Mosnier. Leur mariage religieux ne nous est pas connu pour l’instant, par contre leur contrat de mariage a été établi chez Me Michel Rasfard, notaire à Cournon (dont un des fils, Jean Gabriel, a été confié en apprentissage chez Jean Chatanier, le père de Guillaume… Le monde est petit), ainsi que le confirme le répertoire de cette famille de notaire, en date du 25 décembre 1656. Malheureusement, à la cote 5 E 0437 des AD63 correspondant à cette année, on ne peut que constater la disparition du document. Les BMS d’Aubière nous livrent l’existence de deux autres enfants du couple :
- 7 août 1662 : baptême de Françoise Deffarges, fille de Gilbert et Marie Mosnier ; parrain : Charles Aubeny, tailleur, habitant de Clermont ; marraine : Françoise Deffarges, femme de Jacques Gioux. Charles Aubeny est fils de Guillaume Aubeny, notaire à Aubière ; Jacques Gioux est un Gioux « Braguette », traditionnellement tailleurs d’habits… les fréquentations sont sans surprises.
- 1er janvier 1664 : baptême de Gaspard Deffarges, fils de Gilbert, procureur du lieu d’Aubière, et de Marie Mosnier.

Les BMS nous ont donné les noms de trois enfants du couple Deffarges/Mosnier, encore vivants en 1675. Nous ne connaissons pas la date du décès de Marie Mosnier, postérieure à 1664 (lacunes des BMS).
Le 27 décembre 1675, honnête femme Anne Gayte, épouse de Gilbert Deffarges (vraisemblablement d’un quatrième mariage) teste chez maître Savoreux, notaire à Clermont (AD63 – 5 E 59 160) et nomme pour héritiers : Gaspard, Charlotte et Françoise Deffarges, enfants audit Gilberte Deffarges.
Charlotte épouse Gilbert Turgon. Françoise épouse à Aubière Blaise Bourdier (BMS du 30 janvier 1685 et contrat du 8 janvier 1685 passé à Clermont chez Savoreux – AD63 - 5 E 59 171).
Gaspard épouse Marie Besse, puis Charlotte Chabert, fille d’Etienne, notaire à Ceyrat et de Jacquette Gioux… pas de surprise.
De ces mariages naissent des enfants, et un chassé-croisé des parrains et marraines qui ne fait que confirmer ce que nous avons établi précédemment :
- 12 octobre 1681 : baptême de Françoise Turgon fille à Gilbert et Charlotte Deffarges ; parrain : Antoine Turgon ; marraine : Françoise Deffarges.
- 16 janvier 1688 : baptême de Gilberte Turgon fille de Gilbert et Charlotte Deffarges ; parrain : Gaspard Deffarges ; marraine : Gilberte Turgon femme à Antoine Fineyre.
- 29 décembre 1688 : baptême de Charlotte Deffarges, fille de Gaspard et Charlotte Chabert ; parrain : Etienne Chabert, notaire de Ceyrat ; marraine : Charlotte Deffarges femme à Gilbert Turgon.
- 20 octobre 1690 : baptême d’Antoine Turgon fils de Gilbert et Charlotte Deffarges ; parrain : Antoine Fineyre ; marraine : Charlotte Chabert femme à Gaspard Deffarges.

Gilbert TURGON :
Citons quelques actes faisant mention de l’époux de Charlotte Deffarges.
- 9 octobre 1680, chez Coustet, notaire à Romagnat (AD63 – 5 E 44 521) : traité entre Gilbert, Giraud et Antoine Turgon frères ; il est question d’une maison au quartier de la Razette, que le père se réserve.
- 14 janvier 1692, chez Thiollier, notaire à Aubière (AD63 – 5 E 44 446) : partage entre Antoine, maréchal, Giraud, habitant de Montferrand, et Gilbert Turgon.
- 25 juillet 1694, chez Coustet, notaire à Romagnat (AD63 – 5 E 44 528) : Gilbert Turgon, laboureur d’Aubière, mari de Charlotte Deffarges, fait son testament. Il nomme pour tuteurs de ses enfants : Giraud Turgon son frère, et Blaise Bourdier son beau-frère.

Nous savons maintenant que Gilbert Turgon a deux frères vivants dans les années 1680-90 (Giraud et Antoine), mais cela ne nous a guère renseigné sur l’identité de leurs parents. Par bonheur, nous possédons le contrat de mariage d’Antoine Turgon du 1er janvier 1679 chez Rasfard, notaire à Cournon, contrat de mariage entre Antoine Turgon, fils d’Antoine et de feue Catherine Aubeny, et Catherine Cohendy, fille de feu Etienne et de Louise Morel ; témoins : messire Antoine Marge, curé de Pérignat, Jean Trallat, Ypolite Guittard, Jean Jargat, Andieu Boudemeuf, Claude Mosnier, Antoine Dessaut de Pérignat, Michel Cohendy, Antoine Mallet, maître Antoine Dutemple, Gilbert Turgon, Blaize Morel, Michel Aubeny habitants d’Aubière, et, selon la formule consacrée, « tous parents et amis des époux ».
Reste le doute sur l’identité de la mère de Gilbert.
Le mariage de Gilbert est « encadré » par celui d’Antoine (1679) et celui d’un frère plus âgé, Amable, en 1665 (contrat chez Dégironde, AD63 – 5 E 0 3354) : le 20 janvier 1665, contrat de mariage entre Amable Turgon, fils d’Antoine, maréchal, et Catherine Aubeny, avec Louise Chatanier, fille à Ligier et Marguerite Thévenon.
Les lacunes des BMS ne nous permettent pas de connaître avec certitude la date du décès de Catherine Aubeny.
Le curé Deliesse a relevé, le 14 octobre 1661, un décès de la veille 13 octobre, de : « … femme à … maréchal ». Mais c’est bien Catherine Aubeny qui est marraine de Catherine, fille de Giraud Turgon et de Suzanne Deperes, le 28 mars 1671.
Le décès du 13 octobre 1661 est peut-être celui de la femme d’Antoine Goubelin, également maréchal. Le décès de Catherine Aubeny est donc à placer dans une des lacunes des BMS : 1672 ou 1677.
Antoine Turgon a donc eu pour épouse jusqu’en 1672, Catherine Aubeny. La mère de Gilbert Turgon est donc assurément Catherine Aubeny.

© - Cercle généalogique et historique d’Aubière, 2003 – Georges Fraisse.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire