Actualités


mercredi 7 décembre 2011

Orage de grêle en 1758

Faits divers
Orage de grêle sur les récoltes
(1758)

L'histoire a montré que les plus violents orages suivent le cours de l'Artière. Leurs meilleures parcelles de vignes détruites, les Aubiérois demandent une réduction d'impôts.

A Monseigneur,
Monseigneur l'Intendant de la province d'Auvergne,

" Supplient humblement les consuls et habitans de la paroisse d'Aubière, disans que le 18 du présent mois de juillet, il survint un orage très impétueux sur les 9 heures du soir, suivi d'une grelle violente qui commencea par Ceyra et se termina par le valon d'Aubière ; les supplians s'aperçurent le lendemain en moissonant les seigles que quelques orges et chanvres avaient été abatus et n'imaginèrent jamais que cet orage eut porté coup à la vigne, mais s'étant aperceu depuis quelques jours que la moitié des vignes de la paroisse devenait rouge, et que les raisins étaient noirs et feu, ils voient avec douleur qu'ils ont perdu la moitié de cette récolte, comme c'est le meilleur canton de la paroisse, la perte en sera plus considérable et les supplians seront hors d'état de payer leurs impositions si votre grandeur n'a la charité de leur accorder une modération sur les impositions de l'année présente et une diminution considérable sur celles de l'année prochaine 1759.
Ce considéré Monseigneur après que Votre Grâce aura fait constaté le dommage causé par la grelle le 18 du présent mois de juillet, il vous plaît accorder aux suplians une modération sur leurs impositions de la présente année et une diminution proportionnée à leur perte sur celle de l'année prochaine 1759 et ils continueront d'offrir leurs vœux et prières pour votre prospérité et santé. " (Archives privées Georges Fraisse)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire