Actualités


mardi 8 octobre 2013

Journal économique de Jean-Baptiste André - 81



1790-1842

Toutes les semaines retrouvez ce document inédit exceptionnel
Le Journal économique du fils du dernier seigneur d’Aubière

Épisode 81
Septembre et octobre 1800


Septembre et octobre 1800
[Page 84]

Prix des denrées : froment 20£ ; seigle 12£ 10s ; orge 10£ ; vin 4£

1- J’ai remboursé à Mr Demarant les mille écus que je lui avais emprunté par un billet sous seing privé (*) ; et voici quel est à présent le tableau de mes dettes : à Mde d’Ennezat, 14.000£ ; à Mr Demarant, 7.000£ ; à mes sœurs, 20.300£ ; à Mde d’Ennezat, 8.000£ ; à Chardon, 3.000£ ; à … [en blanc], 5.400£ ; à la Marguerite, 1.800£.

(*)- Les trois mille livres m’ont été remboursées par Mr La Roussille sur son second terme. Mes dettes montant à 59.500£. Il m’est dû pour y faire face par Mr la Roussille 18.000£, par Mr Blau 7.000£, par les rentiers 14.000£. Ce qui fait 39.000£. Les 20.500£ de plus se trouvant assis sur le bien de St-Cirgues.

2- J’ai vendu à St-Cirgues quatorze œuvres de vignes faisant partie de celle des Foureaux, à raison de 140£ l’œuvre ; c’est à prendre du côté de nuit de lad. vigne. Joseph Roche acquéreur du … [illisible] doit contribuer pour moitié dans la façon du mur qui doit être fait entre la portion vendue et le surplus de ma vigne. Il a eu la moitié de la récolte de l’année présente et m’a payé comptant.

3- Les vendanges de l’année présente ont été mauvaises à Noyers, un peu moins à Aubière, et passables à St-Cirgues. J’ai fait entre Varvasse et Noyers deux pièces de vin ; ma sœur en a eu trois de sa vendange d’Aubière ; et à St-Cirgues, j’ai fait six cents et quelques pots de vin.

4- J’ai fait cette année ressuivre à plein tous mes toits de Noyers. On a placé beaucoup de bois sur celui de la maison qui était très mauvais. J’ai fait réparations à Noyers, à Varvasse et à Aubière, plus à Aubière la maison du courtier dont le mur de face à l’angle méridional du côté de la rue a été rétabli. A Varvasse et à Noyers, journées de Martin : 31 ; journées de maçon : 23 ; journées de manœuvre : 43. A Aubière, Martin : 39 ; maçons : 38 ; manœuvres : 35.

"...j’ai acheté de Mr La Carrière, le domaine de Varvasse à un petit quart de lieue de Noyers,
composé de bâtiments neufs, jolie maison de maître..."

En 1800, sans doute, mais aujourd'hui, son état semble à l'abandon...

 5- J’ai fait porter dans ma maison de Varvasse les meubles que j’avais à Noyers, plus ceux que j’ai eu de reste à Clermont, et quelques uns appartenant à ma femme.

6- La vente des denrées que j’ai prises pour un prix à St-Cirgues m’a rendu trois mille livres à peu près, somme équivalente à celle pour laquelle je les avais prises. J’ai là quelque avantage parce qu’il avait été pris six en sus de quoi payer la taille et les gages et pensions des domestiques. Je n’ai guère vendu le bled que 12 à 13 francs, le vin depuis 45s jusqu’à 3£ 10s.

7- Voici le tableau de mes impositions pour l’an neuf : à Clermont, imposition personnelle mobiliaire et somptuaire : 96£ 16s ; pour le domaine de Varvasse : 115£ 15s 6d ; pour le domaine des Vergnes, porté sur ma cote : 220£ 10s ; pour les terres dépendantes de Noyers : 30£ 16s ; maison de Clermont : 28£ 10s ; du Toureau : 4£ 15s ; pour les portes et fenêtres de la maison de Clermont : 16£ 8s ; pour celles de la maison du Toureau : 4£ 13s ; pour celles de Varvasse : 20£.
L’imposition d’Aubière, pour le foncier de l’an 9 : 1.227£ 43s ; portes et fenêtres : 28£ 16s.
L’imposition de l’an neuf pour St-Vincent est de 204£ 53s ; pour Champeix, de 45£ 64s ; pour St-Cirgues, 39£ 68s ; portes et fenêtres d’idem : 10£ 80s.
L’imposition foncière de l’an 9 est pour Lempdes de 525£ 65s, dont 111£ pour la vigne ; pour Aulnat de 79£ 67s ; pour le foncier de 11£ ; pour les portes et fenêtres de l’an 9 … [en blanc].
Sur l’impôt d’Aubière, ma sœur en paye pour 678£ et Chardon pour 547£ 10s.




En savoir plus sur le Journal économique de J-B. André > Retour à l’épisode 1


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire