Actualités


vendredi 9 août 2013

Le Musée de la Vigne et du Vin


La Montagne du 9 août 2013

La "Cave à Madame"
Quelle est cette fameuse dame d'Aubière qui a donné ce nom à la cave seigneuriale ?
Il y a 20 ans, le C.G.H.A. avait opté, par défaut, pour Gilberte de la Rochebriant, à cause de l'acharnement qu'elle avait démontré toute sa vie à reconstituer le fief de ses ancêtres. Mais aujourd'hui...
Aujourd'hui, des éléments nouveaux sont à notre disposition depuis que nous avons pu étudier quelques pièces des archives communales d'Aubière. Et ils nous permettent de remettre en cause notre ancien choix.
En effet, nous avions bien remarqué que l'appellation "à Madame" est souvent attribuée dans les textes, non pas à l'épouse du seigneur, mais aux abbesses, "Dames des abbayes", qui ont aussi qualité de seigneur. C'est le cas, par exemple, pour l'abbesse de Beaumont, qui a laissé de nombreux lieux "...à Madame". Mais alors, nous ne voyions aucune abbesse dans la seigneurie d'Aubière.
En 1627, une partie de la seigneurie d'Aubière revient à l'abbesse de l'abbaye de Sainte-Claire de Clermont, dont une partie du château et la fameuse cave seigneuriale, creusée dans les flancs du plateau des Cézeaux, au-dessus du "grand Champvoisin". Elle devient alors co-seigneur d'Aubière.
C'est très vraisemblablement à partir de cette époque que la cave prend ce nom de "Cave à Madame" (nous n'avons jamais trouvé cette appellation avant le milieu du XVIIème siècle).
Devons-nous dès lors revoir à quelle dame d'Aubière attribuer l'appellation ?
Nous pensons qu'il est temps de rendre son bien  à l'abbesse de Sainte-Claire.
Qu'on se le dise !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire