Actualités


vendredi 5 septembre 2014

Rue Champvoisin



Histoire des rues d’Aubière

Rue Champvoisin

La rue Champvoisin longe le « Grand Champvoisin » qui était un immense terroir, propriété du seigneur d’Aubière, situé entre le chemin de la Cave à Madame (Avenue Jean-Noëllet, aujourd’hui) à l’ouest, et la rue Pasteur (anciennement, route de Clermont) à l’est. Doit-il son nom au « hameau du Champvoisin », mentionné sur le cadastre de 1831 ? Ce terroir (tout comme le hameau) existait bien avant la Révolution de 1789.

Cadastre de 1831 : le hameau du Champvoisin
(Archives départementales du Puy-de-Dôme)
A gauche, le Hameau du Champvoisin, Allée des Amandiers


Le seigneur était également propriétaire du Petit Champvoisin, entre la rue du Mirondet et l’avenue Jean-Noëllet, comme on peut le voir ci-dessous.

Cadastre de 1831 : petit et grand Champvoisin
(Archives départementales du Puy-de-Dôme)


La famille de Provenchères, héritière du dernier seigneur d’Aubière, s’en sépara progressivement dès le dernier tiers du 19ème siècle et au début du 20ème siècle.
Ce terroir fut le théâtre d’évènements et de festivités à partir de 1914 (1918 : baptême des canons des artilleurs américains stationnés à Aubière ; fêtes gymniques, notamment celles de 1929 ; un avion s’en servit même de piste d’atterrissage entre les deux guerres…).

Le Baptême des canons au Grand Champvoisin en 1918
(Collection M.J. Chapeau)

Vue de la rue Champvoisin de la rue Pasteur.

Allée des Amandiers
Autrefois chemin d’exploitation dans le terroir du Grand Champvoisin. Elle passe devant le Hameau éponyme et conduit à l’Allée du Grand Champvoisin.

Allée du Grand-Champvoisin
Elle joint l’Allée des Amandiers à la rue du Docteur Casati.


© Cercle Généalogique et Historique d'Aubière




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire